Accueil > Pédagogie > En plus...Danse contemporaine (de 8 à 11 ans)

En plus...Danse contemporaine (de 8 à 11 ans)

mercredi 8 mai 2013, par Webmestre

Histoire de la danse
La danse contemporaine naît à la fin du 19ème siècle en Allemagne et aux États-Unis, portée par des danseurs et musiciens qui s’intéressaient à une nouvelle approche du mouvement et de la rythmique.
« Il ne suffit pas que la plastique vivante vienne se superposer à la musique. Elle doit jaillir comme une croissance spontanée, en épouser avec souplesse les formes extérieures, adapter son style au sien et en traduire toutes les nuances émotives » Emile Jacques Dalcroze, musicien et pédagogue.
Les chorégraphes, la plupart des femmes militantes, sont en prise direct avec les faits de société. C’est pourquoi leurs œuvres mettent en avant le respect de l’homme, la liberté d’expression et le non conformisme, la valorisation de l’individu…
De nos jours, l’artiste contemporain porte un regard critique sur la société dans laquelle il vit dans une approche pluridisciplinaire des arts vivants : la danse contemporaine se mêle au théâtre, au cirque, à la vidéo, à la musique (tous styles confondus) et aux arts plastiques.

Pédagogie
« Apprendre à danser, c’est connaître son corps et apprendre à maîtriser ses mouvements pour pouvoir exprimer sa singularité interne et provoquer une impression sur autrui ». Françoise et Dominique Dupuy

La démarche pédagogique tend à donner envie de danser à l’enfant quelque soit le type de travail (technique, improvisation, écriture chorégraphique), mettre en confiance face à l’activité et l’apprentissage d’un point de vue général, donner des conseils pédagogiques qui favorisent le développement de la perception, la conscience de soi et l’accès à l’autonomie.

Les situations d’apprentissage permettent d’aborder :
- les éléments techniques de la danse contemporaine (poids du corps, flux ou énergie, la mobilité de la colonne vertébrale)
- la danse dans l’espace avec les notions de directions et de volume.
- une connaissance de soi de plus en plus fine par la sensation (proprioception), la représentation de son corps et la respiration
- une traduction corporelle de la musique et son interprétation à partir d’un espace sonore varié
- la communication entre danseurs

Messages